• Depuis le début de l’année, côté créations, ça n’a pas été très productif, mis à part des customisations de poupées. Comme dit dans l’article précédent, j’en collectionne, essentiellement autour de l’univers Disney (et plus centré sur La Belle et la Bête et La Reine des Neiges). Je me suis amusée à ajouter des strass à certaines, des faux-cils, à coudre des perles, à coller des galons. J’aime bien le résultat et ça me détend !

    [cliquez sur les photos pour les voir en plus grand]

    [Côté créa] Janvier-Mars

    [Côté créa] Janvier-Mars

    [Côté créa] Janvier-Mars

    [Côté créa] Janvier-Mars

     

    Oui oui, j’ai presque 25 ans, je collectionne des poupées, je regarde des Disney, j’attends à chaque fois Noël avec impatience, etc. : une grande enfant (attention, ça ne m’empêche en rien d'être une adulte responsable hein !) et j’assume !

    J’ai également en ma possession deux Pullips – ce sont des poupées coréennes, qui font à peu près la taille d’une Barbie, mais plus articulées et avec une grosse tête, dont les yeux et les paupières peuvent bouger. Ce que j’apprécie avec elles, c’est la possibilité de les customiser à souhait. Certaines personnes leur refont même la peinture du visage, mais je n’ai pas assez de dextérité pour ça ! Je me contente pour le moment de leur tricoter des habits et à les prendre en photo : un gilet qui se transforme en pull et une petite écharpe :-) C’est pas mignon ? ^^

    [Côté créa] Janvier-Mars

    [Côté créa] Janvier-Mars

    [Côté créa] Janvier-Mars

    Mes deux Pullip dans leur tenue d'origine ; je les adore happy

     

    En plus des poupées, j’acquière de temps à autre des figurines, notamment les Funko Pop, que je trouve vraiment chouettes ^_^. Ces sont, encore une fois, des personnages avec une grosse tête (je dois avoir un truc avec les grosses têtes ^^).

    [Côté créa] Janvier-Mars

     

    Je me suis achetée hier deux mugs en porcelaine blanche et un feutre pour ce support, afin d’y écrire des phrases. Je m'y mets ce week-end ! smile

     

    Je cuisine également beaucoup depuis quelques mois, et je découvre plein de nouvelles saveurs et me perfectionne dans des recettes plus classiques ^^ Ce soir par exemple, c'est souris d'agneau à la crème d'ail et fèves aux lardons et à la tomate ; et en dessert, une sorte de tarte à l'orange cool.

    [Côté créa et collections] Janvier-Mars

    Tarte aux pommes

    [Côté créa et collections] Janvier-Mars

    Chorba bayda

     


    2 commentaires
  • Deux mois que je n’ai rien publié… La vérité, c’est que je n’arrive pas à trouver de réelles motivations à rédiger des chroniques complètes sur les livres que je lis et que je vous sens un chouïa plus réactifs sur Facebook ;-) Du coup, je prends plus plaisir à poster des petits commentaires et photos sur ledit réseau, où il est plus facile d’avoir vos avis sur divers sujets. C’est tout de même grâce au blog que j’ai pu, à la base, m’exprimer, autant sur mes lectures que sur mes réalisations créatives et je ne souhaite donc pas le fermer. Je vais du coup faire ici un résumé des choses et d’autres que j’ai faites depuis le début de l’année ; ces trois premiers mois sont passés à une vitesse folle !

    [Côte lectures] Janvier-Mars

     

    Côté lectures, j’ai tout d’abord laborieusement terminé, début janvier, Les Crépusculaires, de Mathieu Gaborit. Laborieux, car je n’ai pas saisi grand-chose à l’histoire… Je n’ai pas compris où l’auteur voulait m’emmener, ni les rôles tenus par ses personnages, ni vraiment les péripéties qui s’y passaient. Pourtant, il y a de bonnes idées ! Un jeune homme se voit obligé d’accepter la dernière volonté de son père, qui est de passer une semaine dans une sorte d’école de magie (si j’ai compris…) ; là, on lui forge une rapière à qui on a insufflé une âme : à chaque fois qu’il est en contact avec elle, les deux communiquent en pensée. Dans ce monde, on utilise également des petites être appelés les Danseurs : à un mouvement de notre part correspond la réalisation d’une chorégraphie par le Danseur, qui induit à son tour un pouvoir (telle danse provoque une flamme par exemple). Enfin, la musique est très présente et possède également sa puissance : à chaque mélodie son effet (une mélodie particulière d’un piano produit une déflagration). Bref, j’ai trouvé toutes ces idées très poétiques, et si j’avais compris plus de choses, ça aurait pu être très chouette.

    J’ai enchaîné avec le roman graphique de Guy Delisle, Les Chroniques de Jérusalem, dont j’ai publié mon avis.

    Ensuite, un petit bijou : Le Cercle littéraire des amateurs d’éplucheurs de patates, de Mary Ann Shaffer et Annie Barrow. J’avais entendu parler de ce livre il y a quelques années, mais n’avais pas été plus attirée que ça. Je ne sais pas d’où est parvenu le déclic, mais je me le suis acheté, et j’ai adoré. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, une écrivain en manque d’inspiration commence une correspondance avec des habitants de l’île de Guernesey, seul territoire britannique à avoir été occupé par les Allemands pendant le conflit. Elle apprend le quotidien des insulaires à cette époque et notamment comment ils ont réussi à se distraire grâce à la création fortuite d’un cercle littéraire.

    [Côte lectures] Janvier-Mars

     

    Je suis passée après ça au Mystère de la Chambre Jaune, de Gaston Leroux. C’est un classique, mais j’avais la chance de ne rien connaître de l’histoire. Du coup, la surprise a été intacte quant à la révélation du mystère !

    Je me suis ensuite étonnée moi-même en achetant deux mangas ! Les tous premiers que j’achète de ma vie ! Oui oui ! L’Attaque des Titans, sur les conseils de mon homme qui connaissait déjà un peu et qui m’avait fait regarder le premier épisode de l’animé. Puis Rozen Maiden, découvert grâce à des poupées ! Parenthèse : au cas où vous ne le sauriez pas, je collectionne certaines poupées et je suis un forum en particulier. Sur ce dernier, des personnes ont présenté leurs Pullip (poupées coréennes à grosse tête) inspirées dudit manga. Ça m’a intrigué et j’ai donc fait mes recherches. J’ai regardé l’animé, j’ai complètement accroché ! Et j’ai ensuite acheté le premier tome en manga, puis le second (les autres sont à venir).

     

    J’attendais avec impatience la sortie de la réédition du tome 3 d’Outlander, de Diana Gabaldon (Le Voyage) : toujours un coup de cœur ! Enfin, à ce stade, ce n’est plus un coup de cœur, mais un coup de foudre !! Je suis sous le charme des aventures de Claire et Jamie (et sous le charme de ce dernier aussi…) ! D’ailleurs, la suite de la série télévisée (saison 1) reprend ce soir !!!

     

    Cette année, j’ai eu la chance d’aller au Salon du Livre de Paris, duquel je suis repartie chargée de 7 nouveaux bouquins dont quelques-uns dédicacés. Dans le train de retour, j’ai lu Un Noël à Kanpur, d’Anne Perry. J’ai aimé, mais sans plus. Je n’ai pas trouvé où avait été le plaisir pour l’auteur d’écrire ce livre en fait. D’après ce que j’ai compris, elle en écrit depuis plusieurs années un pour chaque Noël (une enquête qui se déroule au XIXe siècle), et ça devient peut-être trop systématique et pas assez recherché dans le scénario de l’histoire (quoique Amélie Nothomb en publie aussi un chaque une année, et là je saisi bien son plaisir) - mais ça doit être une question de perception personnelle ^_^

     

    Au Salon, j’ai pu faire dédicacer mon premier tome de Dominium Mundi, par François Baranger happy L’un de mes deux coups de cœurs de l’an dernier !!!!

    J'ai également rencontré en coup de vent Alice, du blog Jane Austen is My Wonderland : j'ai été ravie de la voir enfin yes .

    Mon petit trésor du Salon happy

     

    Enfin, dernière lecture terminée à ce jour, La Bibliothèque des cœurs cabossés, de Katarina Bivald. J’ai été attirée par la couverture et, je l’avoue, par le petit mot que l’éditeur avait glissé dessus : « Si vous avez aimé Le Cercle littéraire des amateurs d’éplucheurs de patates, vous allez adorer ! ». C’est vrai qu’il y a des similitudes (mais la comparaison s'arrête après ça) : une jeune femme entretien une correspondance avec une personne, tournant notamment autour de leurs lectures respectives ; la première finit par vouloir rejoindre la seconde, et petit à petit, plus ou moins consciemment, change et égaye la vie des habitants de sa nouvelle ville. Sauf que dans le cas de La Bibliothèque des cœurs cabossés, j’ai bien failli lâcher l’affaire… J’ai poursuivi, et c’est seulement à la page 173 précisément que je suis enfin entrée dans le bain ! Et là, j’ai passé un très bon moment en compagnie de Sara dans sa librairie, et des habitants de Broken Wheel. Je partage ses sentiments quand elle n’arrive pas à quitter un livre, quand il lui tarde de revenir à sa lecture, quand elle préfère être avec son bouquin plutôt qu’à une soirée dans un bar, le plaisir qu’elle a de plonger son nez dans les pages d’un livre pour le sentir, etc. Il y a plein de petites citations de titres de livres, il y a de l’amour, il y a de l’humour, il y a une librairie avec des meubles chinés : c’est top quoi !

     

    Le "Côté créations" viendra un autre jour en fait, car j'ai finalement écrit quelques lignes... sarcastic

     


    votre commentaire
  • Comme je l'expliquais sur la page Facebook du blog, nous avons entamé début février, mon compagnon et moi, un mois "ovo-lacto-végétarien" (plus pour des raisons budgétaires que par véritable conviction - bien qu'on soit conscient des abus dans le domaine de l'industrie agro-alimentaire) ; "ovo-lacto-végétarien, c'est-à-dire ?"  Et bien nous avons banni de notre alimentation toute viande et poisson, mais on a gardé les œufs et le lait. Après ce mois "intensif", on espère, par la suite, conserver des habitudes alimentaires moins riches en viande (mais on la réintroduira de toute façon, on l'aime trop ! ^_^) - ne plus en avoir à tous les repas, comme c'était le cas avant.

    Pourquoi pendant un mois ? Pour découvrir plus rapidement de nouvelles saveurs, de nouveaux accords ; on pense bien à équilibrer les repas en remplaçant les protéines de la viande par d'autres sources d'apports.

    Nous avons donc commencé ce mois par un délicieux risotto aux petits pois (tiré du livre Végétarien débutant, de Marabout), dont voici la recette, avec mes petites modifs smile

    Ingrédients (pour 4 personnes) :

    -1,2 l de bouillon de légumes

    -50 gr de beurre

    -1 gros oignon émincé

    -1 ail pilé

    -300 gr de riz arborio (riz à risotto)

    -150 ml de vin blanc sec

    -350 gr de petits pois frais ou surgelés (surgelés pour ma part)

    -menthe séchée

    -du brie

    -sel et poivre

    -du parmesan (entier et non déjà râpé)

     

    Recette :

    Faire frémir 1,2 l d'eau dans laquelle on émiette le cube de bouillon.

    Dans une grande casserole, faire fondre le beurre puis y mettre l'oignon, l'ail, le sel et le poivre. Lorsque l'oignon a blondi, ajouter le riz. Mélanger environ 1-2 minutes jusqu'à ce qu'il soit brillant.

    Ajouter le vin, porter à ébullition et mélanger jusqu'à absorption complète par le riz.

    Ajouter les petits pois.

    Ajouter un peu de bouillon dans la casserole, à feu moyen, et remuer jusqu'à absorption complète de l'eau par le riz. Ajouter de la même façon le reste de l'eau, petit à petit, en mélangeant continuellement jusqu'à absorption. (dans le livre, il est précisé que cette étape prend une vingtaine de minutes ; comptez plutôt le double...)

    Une fois que tout le bouillon a été absorbé, saupoudrer d'un peu de menthe.

    Servir le risotto dans des assiettes et couper des petits bouts de brie dessus. Puis râper du parmesan.

    Bon appétit !

     


    votre commentaire
  • Cette recette est tirée du livre Gastronogeek ; l'ayant un tout petit peu modifiée, je vous présente ici celle que j'ai faite. Pour l'originale, je vous renvoie au bouquin ;-)

    Elle est inspirée du Seigneur des Anneaux et de Prosper Poiredebeurré, qui est le propriétaire de l'auberge du Poney Fringant, à Bree.

    [Recette] Tourte de Poiredebeurré

    Ingrédients :

    - 2 pâtes feuilletées pur beurre

    - 2 œufs

    - 10 cl de crème fraîche épaisse

    - 3 petites pommes de terre (ou 1 grosse)

    - 2 petits panais

    - 1 rutabaga

    - 1/2 butternut

    - 100 gr d'épinards

    - sel et poivre

    - épices en poudre : cannelle, muscade, coriandre et curry

    - beurre et huile d'olive

     

    Recette :

    Éplucher la demie butternut et la couper en tranches d'environ 1 cm d'épaisseur.

    Mettre un fond d'huile d'olive dans une casserole, y mettre les tranches de butternut, remettre un peu d'huile d'olive dessus puis recouvrir d'un couvercle et cuire à feu doux pendant 20-30 minutes, en mélangeant de temps en temps. Égoutter.

    Pendant ce temps, enlever les branches des épinards, les rincer et les faire réduire dans du beurre. Égoutter et réserver.

    Éplucher panais, rutabaga, pommes de terre. Les couper en fines rondelles. Les plonger dans une grande casserole d'eau et couvrir. Vérifier la cuisson avec la pointe d'un couteau (elle doit pouvoir s'enfoncer sans gêne dans la tranche de légume).

    Dans un saladier, battre les œufs, la crème fraiche, les épices, le sel et le poivre.

    Préchauffer le four à 180°C.

    Dans un moule à tarte, mettre l'une des deux pâtes feuilletée (avec le papier de cuisson vendu avec la pâte).

    Y étaler les épinards. Puis y disposer les tranches de pommes de terre, puis celles de butternut au-dessus, puis de panais et enfin de rutabaga.

    Y verser l'appareil œufs/crème fraîche.

    Réduire un peu le diamètre de la seconde pâte feuilletée en la découpant. En recouvrir la tarte en joignant ses bords avec la première pâte feuilletée. Éventuellement, faire des décorations avec les restes de pâtes, sur le dessus de la tourte.

    Faire des trous par endroits sur le dessus de la tourte.

    Enfourner pour 30 minutes.

    Si la tourte est trop blanchâtre à votre goût, la passer quelques minutes sous le grill du four.

    Bon appétit ! happy

    [Recette] Tourte de Poiredebeurré

     


    votre commentaire
  • Le résumé :

    Guy Delisle est un auteur de bande-dessinées. À travers ce roman graphique autobiographique, il nous fait découvrir son quotidien en Israël, où sa femme, médecin sans frontière, a été envoyée pour une mission d’un an. Il partage son temps entre ses deux enfants qu’il doit occuper et amener à l’école, son métier de dessinateur et les conférences et stages auxquels il participe, ses virées en quête d’inspiration à travers Israël, les amis qu’il s’est fait, etc.

     

    Mon avis :

    Mon Homme possède ce livre depuis plus d’un an, et ça fait plus d’un an qu’il me dit « lis-le, il est vraiment génial ; toi qui me pose parfois des questions sur le conflit israélo-palestinien, tu y comprendras sans doute plus de choses après l’avoir lu ». J’ai plusieurs fois repoussé cette lecture et m’y suis enfin mise il y a 4 jours. Et je ne le regrette pas ! En effet, ce livre m’a véritablement éclairci sur ce qu’il se passe en Israël et Palestine, et de façon très agréable ; que demander de plus ?

    Les dessins sont simples mais très marquants. Guy Delisle, qui n’y entend pas grand-chose non plus (ou alors il nous le fait croire dans cette œuvre), agrémente son roman de plans schématisés pour que nous, lecteur, puissions suivre plus facilement les explications.

    Attention, ce n’est pas un livre « explicatif » du conflit, pas du tout. On suit l’auteur dans son quotidien et de fait, on reçoit les informations qu’il a lui-même eu, les questions qu’il s’est posé, ses étonnements face aux aberrations des différends entre Israéliens et Palestiniens et plus globalement entre toutes les communautés religieuses présentent.

    Saviez-vous que pas moins de six communautés chrétiennes se partagent la gestion du Saint-Sépulcre, selon un texte extrêmement précis ?? Entre les Éthiopiens orthodoxes, les Arméniens orthodoxes, les catholiques, les Grecs orthodoxes, les Coptes orthodoxes et les Syriaques orthodoxes, l’entente n’est malheureusement pas très cordiale, ce qui amène à des situations absurdes : une échelle a été laissée sur un petit balcon géré par l’une des six communautés ; elle est adossée à une fenêtre, gérée par une autre. Faute d’accord, l’échelle est là depuis plus de deux siècles !!

    Je ne savais même pas que des « colonies » existaient et savais encore moins ce que c’étaient.

    Il y a également beaucoup d’humour dans ce roman (souvent suite aux aberrations), ce qui permet d’avoir une lecture plus décontractée.

    [Lecture] Chroniques de Jérusalem, de Guy Delisle

    Bien entendu, on trouve des échos aux récents évènements en France, dans ce livre. C'est sans doute la raison qui m'a poussé à le lire maintenant. Encore une fois, je ne le regrette pas, ce fut un vrai petit plaisir. Rien n'est compliqué dans les textes (mais tout l'est dans le quotidien qu'a vécu Guy Delisle), ils se lisent facilement.

    [Lecture] Chroniques de Jérusalem, de Guy Delisle

     

     

     

     


    votre commentaire
  • En ce 31 décembre, voici mon bilan lecture de l'année 2014, avec deux énormes coups de cœur !

     J'ai terminé 15 livres, qui représentent en tout 9065 pages lues (+ 1 BD). Les voici dans leur ordre de lecture :

     

    -La Mort s'invite à Pemberley, de P.D. James : commencé en 2013 et terminé début janvier

    -Une Place à prendre, de J.K. Rowling : j'ai ressentie un malaise tout le long de cette lecture...

    -Confessions d'une fan de Jane Austen, de Laurie Viera Rigler : bonne lecture pour passer le temps

    -Harry Potter à l'École des sorciers (tome 1), de J.K. Rowling : re-re-relecture :-)

    -Princesse Sara (tome 6 - BD), de A. Alwett, N. Moretti et M. Duclos : il s'agit de la seule série de BD que j'achète.

    -Dominium Mundi, Livre I, de François Baranger : voici mon premier gros coup de cœur de l'année ❤❤❤❤

    -Blitz - Black Out (tome 1), de Connie Willis : il me tarde que le deuxième et dernier tome sorte en format poche !

    -Dominium Mundi, Livre II, de François Baranger : mon coup de cœur du premier tome s'est poursuivi avec le second ! ❤❤❤❤

    -Tribulations d'une fan de Jane Austen, de Laurie Viera Rigler : vite lu, vite oublié...

    -Le Grand Livre, de Connie Willis : un petit coup de cœur :-) ❤❤

    -Inferno, de Dan Brown : assez déçue par la trame de l'histoire, mais emballée par les descriptions des lieux et des œuvres.

    -Au Bonheur des Dames, d'Émile Zola : j'ai beaucoup aimé cette lecture, me plonger dans un grand magasin du XIXe siècle

    -Outlander - Le Chardon et le Tartan (tome 1), de Diana Gabaldon : mon second gros coup de cœur de 2014 ! (j'ai regardé en parallèle de ma lecture, la première partie de la série télévisée, que j'ai également adorée) Hannnn... ❤❤❤❤

    -Outlander - Le Talisman (tome 2), de Diana Gabaldon : ce deuxième tome fait partie du second coup de cœur ; vivement la sortie de la réédition du tome 3 (en février 2015) !!! ❤❤❤❤

    -Sans parler du chien, de Connie Willis : pas complètement séduite par cette lecture ; les deux autres livres de Connie Willis lus cette année m'avaient habitué à plus de descriptions.

    -Harry Potter et la Chambre des Secrets (tome 2), de J.K. Rowling : relecture :-)

     

    Et vous ?? Satisfaits de vos lectures de 2014 ? Avez-vous eu des coups de cœur cette année ? Quelles sorties attendez-vous avec impatience ?

    Je vous souhaite une très bonne année 2015 à vous tous !! happy

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • C'est une amie qui m'a donné l'adresse de la recette de la tarte à la citrouille qu'elle avait faite, que voici. Je l'ai un peu modifiée, puisque j'ai remplacé la citrouille par du potimarron, et j'ai ajouté un peu de noix de muscade.

    Tarte au potimarron

    Ingrédients :

    -460g de chair de potimarron (ce qui a correspondu, dans mon cas, à un potimarron moyen)

    -1 petit oignon

    -2 œufs

    -2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse

    -70 gr de gruyère râpé

    -un peu de beurre

    -sel et poivre

    -noix de muscade râpée

    -1 pâte brisée pur beurre

     

    Recette :

    Couper en 2 le potimarron, retirer les graines et le peler. Le couper grossièrement en cubes.

    Peler et émincer l'oignon.

    Faire fondre le beurre dans une poêle et y mettre l'oignon et le potimarron. Faire cuire à feu doux en couvrant. Mélanger de temps à autre.

    Lorsque le potimarron est fondant (au bout de 20-30 minutes) et s'écrase relativement facilement avec le dos d'une fourchette, le transvaser dans un saladier puis finir de l'écraser en purée.

    Laisser tiédir. Pendant ce temps, allumer le four à 180°C.

    Ajouter les œufs dans la purée de potimarron, la crème fraîche, le gruyère, sel, poivre et un peu de noix de muscade.

    Bien mélanger.

    Étaler la pâte brisée dans un plat à tarte. Y verser le mélange.

    Mettre au four entre 30 et 40 minutes (la lame d'un couteau plantée dans la tarte doit ressortir propre).

     

    À accompagner par une salade par exemple :-)

    En ce qui nous concerne, nous nous sommes régalés ^^


    votre commentaire