• [Lecture] Dominium Mundi - Livre I, de François Baranger

     

    Le résumé :

    En 2202, alors que l’humanité est revenue à la féodalité, le pape Urbain IX, instaurateur de l’Empire Chrétien Moderne (ECM), envoi un vaisseau colonisateur sur la planète Akya du Centaure. Les nouveaux arrivants y découvrent un peuple, les Atamides, qui s’avère détenir le supposé tombeau du Christ. Voulant le « délivrer » de ces indigènes, les colonisateurs sont massacrés. Le pape instigue alors une croisade pour venir au secours du Saint-Sépulcre. Deux ans plus tard, un million d’hommes et de femmes embarquent sur le Saint-Michel, pour un voyage de près d’un an et demi.

    Durant ce périple, une étrange chose rode dans les couloirs du vaisseau, foudroyant littéralement les personnes qui croisent son chemin, les laissant carbonisées…

    Ce premier tome suit les croisés durant le voyage, de l’embarquement à l’atterrissage.

     

    Mon avis :

    François Baranger, l’auteur, a passé 10 ans de sa vie à rédiger Dominium Mundi, et ça se sent (du moins pour ce premier tome) ! C’est un véritable coup de cœur pour moi ! J’ai pris un grand plaisir à lire ce livre, sans un moment d’ennui ! Et c’est important de le noter, puisque le bouquin fait quand même 600 pages !

    L’histoire s’inspire sur certains points du poème épique du Tasse, La Jérusalem délivré, écrit au XVIe siècle, qui reprend lui-même des éléments de la Première Croisade, au XIe siècle. D’où la présence de personnages historiques, revisités à la mode XXIIIe siècle (Godefroi de Bouillon, Hugues de Vermandois, Pierre l’Ermite, Tancrède de Tarente, Raymond de Saint-Gilles, etc.). Je reprends toutefois l’avertissement de l’auteur, « ce roman n’est nullement une transposition futuriste de la première croisade et de ses protagonistes. Il faut plutôt y voir une sorte de relecture personnelle de l’Histoire, assise sur le constat à la fois évident et quelque peu déprimant, que l’histoire se répète inlassablement, y compris – et surtout – dans ses aspects les plus négatifs ».

    La société décrite dans le roman est donc revenue à un mode de vie médiéval occidental, ce qui implique un retour en force de la religion chrétienne, qui est imposée à tous. On y suit des personnages influents, d’autres qui suivent sans vraiment se poser de questions, certains qui doutent, d’autres qui sèment carrément le trouble dans cet ordre chrétien.

    Parallèlement, l’humanité a énormément développé la technologie ; les hommes peuvent se connecter psychiquement à l’infocosme, un monde virtuel où des données circulent ; ils ont des armes ultra-modernes ; ils peuvent être soignés grâce à une reconstruction cellulaire (nanochirurgie), etc.

    Concernant le vaisseau, c’est une véritable ville spatiale, composée de plusieurs niveaux, possédant des bars, des hôpitaux, des églises, et même des parcs. Les saisons y sont également recrées, avec différentes météos.

    A son bord, on croise des « inermes » (des enrôlés de force), qui sont considérés comme des traitres à l’ECM, des comtes, des prélats pontificaux, des « Amazones » (la seule unité de femmes autorisées à partir en Croisade). On assiste à des luttes de pouvoirs, des intrigues.

    L’aspect religieux est très présent, mais il n’est pas du tout dérangeant ; ce n’est en aucun cas un éloge de la chrétienté.

    L’univers est certes dense, il y a un certain nombre de personnages, mais on s’y retrouve très vite et facilement, en étant happé par l’histoire (c’est en tout cas mon avis ;-) )

     

    Pour terminer, un mot sur la première de couverture : ça en jette ! Elle a été réalisée par François Baranger lui-même, qui est un dessinateur/illustrateur de génie. Il vous suffit de taper son nom dans Google Image pour vous rendre compte de son travail.

     

    Dominium Mundi - Livre I, de François Baranger

    Tancrède de Tarante

     

    Je n’y connais encore pas grand-chose en livres de Science-Fiction, mais j’ai véritablement adoré celui-ci, dont la lecture est très fluide, et j’ai hâte de pouvoir me plonger dans le second tome, qui fait tout de même 800 pages !

     

    Participation au challenge "Le mélange des genres", de Miss Léo, dans la catégorie "Roman SF/fantasy/imaginaire"Challenges auxquels je participe

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Mai 2014 à 23:44
    Arieste

    Je suis ravie que tu ais aimé ce livre ! Je viens de lire la suite, j'ai adoré !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Vendredi 2 Mai 2014 à 13:13

    @Arieste : et c'est grâce à toi cette découverte ! Il me tarde de pouvoir lire la suite, mais pour le moment mon budget est assez serré... Certainement en juin ou juillet :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :